Toutes nos actualités

David Krakauer présente le « Krakauer & Tagg’s Good Vibes Explosion » Tour

David Krakauer et Kathleen Tagg sont de retour avec "Krakauer & Tagg's Good Vibes Explosion", à l'occasion de plusieurs dates de concerts dans des festivals prestigieux d'Europe. L'album "Mazel Tov Cocktail Party" était sorti le 25 février 2022 chez Label Bleu et Table Pounding Records / L'Autre Distribution et avait reçu à cette occasion des retours médiatiques plus qu'élogieux (Cf. ci-dessous). David Krakauer et Kathleen Tagg ont souhaité depuis renommer le projet "Krakauer & Tagg's Good Vibes Explosion", car cela correspond plus à ce qu'ils veulent transmettre : " une explosion de bonnes vibrations sans catégorie, avec des musiques et des personnes incroyablement diverses qui s'unissent dans un nouveau son mondial. " Krakauer & Tagg's Good Vibes Explosion est composé de : David Krakauer, clarinette et voix Kathleen Tagg, claviers, violoncelle, accordéon, électronique/samples Sarah MK, MC, voix et rap Martin Shamoonpour, daf (tambour à cadre iranien), guimbarde et percussions buccales Yoshie Fruchter, guitare électrique, oud et mandoline Jerome Harris, basse et voix John Hadfield, batterie et percussion Les artistes seront en concert cet été en Europe aux dates suivantes :  - 5 juillet : Jazz à Vienne (38) - 7 juillet : Rudolstadt Festival (Allemagne) - 26 et 27 juillet : Schleswig Holstein Festival (Allemagne) Ils seront également en concert en France à l'automne : - 19 novembre : La Seine musicale, Boulogne (92) - 20 novembre : Éclats d'Émail Jazz Édition, Limoges (87) - 23 novembre : Cité musicale, L'Arsenal, Metz (57)   De Mazel Tov Cocktail Party à Krakauer & Tagg's Good Vibes Explosion : Toujours en quête de nouvelles frontières esthétiques et de nouveaux sons, le clarinettiste, compositeur et chef d'orchestre David Krakauer s'est associé à la productrice Kathleen Tagg pour créer une expression cathartique de joie et d'affirmation. En réponse à la montée du sectarisme et de l'intolérance dans le monde, Krakauer et Tagg ont réuni une équipe d'artistes issus d'une grande variété de genres et de milieux culturels pour transmettre un contre-message de positivité qui célèbre notre humanité commune. L'album et le projet de tournée Mazel Tov Cocktail Party ont été conçus et créés par Krakauer et la productrice Kathleen Tagg comme une "explosion de bonnes vibrations" en réponse au climat actuel d'incroyable polarisation et de négativité qui envahit notre quotidien.  Aux côtés de Krakauer et Tagg, l'album présente une toute nouvelle formation composée d'un groupe de musiciens de renommée mondiale : le virtuose de la clarinette Krakauers’impose en parrain des claviers et de la production excentrique de Tagg, du batteur iranien et multi-talent Martin Shamanpoor, de la basse virtuose du gourou du jazz Jerome Harris, de la voix et des mots de la chanteuse et rappeuse soul Sarah MK et des lignes du oudiste /guitariste Yoshie Fruchter. Ce groupe apporte son énorme diversité musicale et culturelle au projet, et collabore pour créer à la fois des œuvres originales et des réinventions uniques d'œuvres du monde entier. L'album reprend des formes de danses traditionnelles et anciennes et les refond complètement pour apporter un message manifeste de tolérance et d'inclusion. La polka, la danse carrée et la hora n'ont jamais sonné de cette façon auparavant, avec des rythmes électro, des tambours à main acoustiques du Moyen-Orient, des grooves profonds et des paroles qui appellent à l’espace pour tous. La clarinette hurlante de Krakauer nous enjoint à nous unir, à célébrer et à ressentir la puissance de notre vie. Depuis 25 ans, David Krakauer est le fer de lance de projets qui rassemblent des éléments multiculturels de manière inattendue. Il est considéré comme l'une des principales forces qui redéfinissent et réimaginent la musique de son héritage culturel juif d'Europe de l'Est. En 2008, il a fondé Table Pounding Records telle une plaque tournante pour des projets qui croisent les genres. Puis en 2015, Kathleen Tagg a rejoint Krakauer à la production et création de Table Pounding Records : Table Pounding Music.
18 juin 2024

Söndörgő présentent « Gyezz »

Söndörgő révèleront « Gyezz » leur nouvel album avec en invité spécial le saxophoniste Chris Potter, à l'occasion de sa sortie le 28 juin 2024 chez Ground Up Music / L'Autre Distribution. Leurs singles "Spoon" et "Hid" sont est d'ores et déjà disponibles sur toutes les plateformes. Le groupe sera en tournée en France cet été : - 9 juillet 2024 : Festival Convivencia - Ayguesvives (31) - 11 juillet 2024 : Aux Heures d'été - Nantes (44) Söndörgő est composé de : Ábel Dénes : contrebasse, tapan Áron Eredics : première tamboura, tamboura violoncelle, derbuka, tapan Benjamin Eredics : kontra tambura, trompette Dávid Eredics : tambourin alto, clarinette, saxophone alto, kaval Salamon Eredics : tambourin alto, accordéon, hulusi, frula Avec Chris Potter sur les pistes 1, 2, 5, 8 La résilience en harmonie : note d’intention du groupe Au milieu de la tourmente mondiale, notre groupe a émergé comme une force robuste, surmontant les défis et les incertitudes. Dans le chaos, notre musique est devenue le catalyseur de l'espoir et de l'inspiration. Nous sommes restés fidèles à notre engagement envers notre métier, tandis que la résonance illuminait les ténèbres, ravivant notre esprit collectif. En moins de 24 heures, à Budapest, nous avons exploité la puissance de notre synergie musicale. Nous avons créé un testament inoubliable sur la résilience et la créativité, avec l'apparition spéciale de Chris Potter qui a ajouté une dimension unique à notre album. L'album incarne le pouvoir de transformation de la musique, offrant réconfort et inspiration à tous ceux qui cherchent refuge dans ses mélodies. Nous exprimons notre profonde gratitude à Chris Potter pour son talent extraordinaire. Son implication dans la création musicale avec nous est l'un des plus grands honneurs de l'histoire du groupe. Pour avoir embarqué dans ce voyage avec nous, nous vous remercions tout particulièrement, vous, nos auditeurs. Puisse notre musique vous servir de guide dans les eaux troubles de la vie. Biographie courte Söndörgő La nature primordiale de la musique traditionnelle, la sophistication des compositions classiques, les énergies de la musique rock et la pureté de la pensée de Bartók caractérisent le groupe hongrois Söndörgő, l'un des groupes les plus passionnants, les plus innovants et les plus réussis de la scène internationale des musiques du monde. Lorsque Söndörgő a été formé il y a plus d'un quart de siècle, les membres étaient encore des enfants et ont pratiquement grandi en même temps que le groupe. Quatre des cinq membres font partie de la même famille de musiciens : trois frères (Aron, Benjamin et Salamon Eredics) et un cousin (David Eredics). Leur colonne vertébrale spirituelle est le légendaire Vujicsics Ensemble, qui joue de l'authentique musique folklorique sud-slave depuis près de cinquante ans : les figures du père et de l'oncle, ainsi que d'autres musiciens issus de la famille Eredics. Ainsi, conformément aux idéaux de Zoltán Kodály, l'éducation musicale des membres de Söndörgő a commencé neuf mois avant leur naissance. "L'année 2024 a marqué un tournant décisif pour le groupe, inaugurant une nouvelle ère de croissance et d'exploration créative. Avec la signature d'un contrat d'enregistrement révolutionnaire avec l'estimable label Ground Up Music, le groupe a préparé le terrain pour la sortie très attendue de leur album transformateur "Gyezz" au cours de l'été de la même année, avec l'illustre saxophoniste de jazz Chris Potter. Au cours de cette période de profonde évolution, le groupe s'est également engagé dans un partenariat passionnant avec l'équipe de gestion avant-gardiste de 3S Music.
12 juin 2024

Grupo Polo Montañez présente « Joyas del Guajiro »

Le Grupo Polo Montañez révèlera"Joyas del Guajiro" son nouvel album à l'occasion de sa sortie le 14 juin 2024 chez Lusafrica / Sony. Cet opus sera présenté courant septembre 2024 à Paris lors d'un concert de lancement exceptionnel Après la mort de Polo Montañez en 2002, le groupe n'a pas opéré pendant un certain temps, l'absence du Guajiro Natural a été difficile, ils n'ont pas su retrouver un chanteur capable de continuer à défendre l'œuvre musicale de Polo avec le même esprit. Certains membres du groupe ont même décidé de partir. C'est en 2008 qu'ils ont incorporé Yosleny Chirino en tant que chanteur, un excellent interprète qui, avec sa voix et sa mélodie, a su respecter le travail musical du groupe dirigé par Amaury Romero Borrego. En 2014, Gladys Pérez, chœur et percussion mineure, reconnue par le public comme la deuxième voix de Polo et parfois soliste, et Pedro Morales le troisième, ont réintégré le groupe. Une fois de plus, tous ensemble, ils confirment leur détermination à maintenir vivante l'œuvre musicale de Polo Montañez. À partir de ce moment-là, ils partent en tournée internationale dans le cadre d'une croisière en Suède et en Finlande, au Festival de la Juventud au Venezuela. Ils gèrent leur Peña Musical à la Casa del Campesino, dans le Poblado las Terrazas, où ils ont leurs origines, et jouissent de la reconnaissance des touristes étrangers et nationaux qui viennent à cet endroit pour apprécier le groupe et sa musique. Chaque année au mois de juin, à Las Terrazas, se tient le festival international "Jolgorio Polo Montañez", qui célèbre la naissance du Guajiro naturel, et le groupe est la figure de proue de l'événement, en tant que gardien de cet héritage. Un nouvel album avec le label Lusafrica "Joyas del Guajiro" a été enregistré dans les studios dBega à La Havane, dix chansons inédites de l'œuvre de Polo, qui est maintenant représentée par son groupe avec le même cœur, démontrant au monde entier que Polo est toujours vivant à travers sa musique.
21 mai 2024

PACO EL LOBO & SANGITANANDA présentent « Memoria de los Cantes Flamencos. Vol.1 »

Paco el Lobo et Sangitananda révèleront leur nouvel album à l’occasion de sa sortie le 19 avril 2024 chez Buda Musique / Socadisc. Cet opus sera présenté le mercredi 05 juin 2024 sur la scène du Studio de L’Ermitage lors d’un concert de lancement exceptionnel. Ce premier volume de Memoria de los Cantes Flamencos est un événement important. D’une part parce qu’il s’agit du premier projet de cet ordre, en Espagne comme en France, depuis un quart de siècle. D’autre part, et surtout, parce qu’il est entrepris, non sans courage, par deux musiciens français, Sangitananda et Paco el Lobo. Nul mieux que ce dernier ne pouvait affronter un tel défi, après un demi- siècle d’apprentissage et de pratique professionnelle du cante jalonné par quatre albums. Rares sont les cantaores, andalous, espagnols ou non, dont la mémoire flamenca remonte à Pepe de la Matrona, Rafael Romero et Juan Varea (entre autres), dont il a reçu le magistère et avec lesquels il a partagé la scène. Plus rares encore sont ceux qui sont parvenus à fondre en un style personnel le legs de ces maîtres et les innovations ultérieures d’Enrique Morente surtout, mais aussi de Camarón de la Isla ou des deux dernières générations d’artistes jérézans pour lesquels, selon leur âge, il est un "primo" ou un "tito" de référence. Ce premier volume démontre que, contrairement à un préjugé trop répandu, il n’existe pas de « petits » et de « grands » cantes, pour peu qu’on les interprète tous avec respect et musicalité. Réviser ses classiques, découvrir la richesse du répertoire du cante ou simplement goûter une belle œuvre musicale, aficionados et mélomanes y trouveront ample matière à nourrir leur passion. Nous attendons les prochains volumes... (Claude Worms) Musiciens invités : Juan Manuel Cortes (palmas et percussions) Médéric Collignon (trompette) Édouard Coquard (basse) Cristina Rodríguez de Tovar (chœurs) Dani Bonilla (palmas et chœurs). Tracklist : 1. Mi niña Churri (Bambera) 2. Oye mi voz (Colombiana) 3. Agua pa’l molino (Bulería de Jerez) 4. El Rey de los cielos (Campanilleros) 5. Duros como el acero (Cartagenera) 6. Muero por ti (Alegrías) 7. Reinando (Malagueña de Chacón y jabera) 8. Perdí mi centro (Soleá de la Serneta y Álcala) 9. Corté una rosa (Liviana y serrana) 10.Árbol del paraíso (Toná) 11.Flores del campo (Tangos extremeños) 12.Una farruca lloraba (Farruca)
12 avril 2024

BOWA présente « MVT »

BOWA révèlera " MVT ", son nouvel EP à l'occasion de sa sortie le 26 avril 2024 chez Mélorion / InOuïe Distribution. Le single "Tousel a dé" sera disponible le 5 avril 2024 sur toutes les plateformes. Maher Beauroy transcende les frontières pour offrir une expérience sonore unique, sous le nom captivant de BOWA. En se créant un double chatoyant et super-héroïque, le chanteur et compositeur Maher Beauroy vous dévoile un voyage supersonique vers une île qu’on ne trouve nulle part sur la carte, mais qui sous la surface est reliée à toutes les insularités, toutes les rencontres, tous les rythmes. La musique électro caribéenne de BOWA transpire une virtuosité corrosive avec des mélodies imparables. Maher Beauroy prouve avec ce projet qu’il sait s’épanouir sur d’autres terrains de jeux que celui du jazz instrumental. Présentation de MVT : BOWA, originaire de la Martinique, annonce avec émotion le lancement de son EP « MVT ». Composé de 5 titres captivants, cet opus fusionne avec brio les influences de la musique caribéenne, de la pop et de l'électro, offrant une expérience musicale novatrice qui explore le déclin d'un amour avec une profondeur personnelle. Précédé des singles «20 Ans » et « Tousel A Dé », l’EP « MVT » élève encore davantage le niveau. BOWA propose une collection de morceaux soigneusement élaborés qui plongent les auditeurs dans une odyssée sonore unique. Le titre « MVT » est l'abréviation de l'expression créole « Mové Tan », signifiant en français « Mauvais Temps ». Pour BOWA, ce « Mauvais Temps » symbolise le déclin émotionnel de sa plus grande histoire d'amour. En tant qu'artiste martiniquais, il infuse sa musique de son vécu, fusionnant les rythmes envoûtants de la musique caribéenne avec des éléments de pop et d'électro. Les chansons de BOWA s’inscrivent dans un courant qu’il appelle « Futurhizome » : une pop créolisée et rétro-futuriste, qui rejoint en fraternité des artistes tels que David Walters, Delgrès ou encore Major Lazer. Le Futurhizome, initié par BOWA, s’inspire du réel antillais et célèbre la « relation », au sens où l’avait défini l’écrivain et poète martiniquais Édouard Glissant, père de la « Pensée Rhizome » et du « Tout-Monde ». Le Futurhizome, c’est la promesse de tous les possibles et de toutes les conversations (entre les styles, les personnes et les époques), et un vers un futur où les identités multiples permettraient de « changer en échangeant ». LES MOTS DE L’ARTISTE « BOWA est pour moi le moyen de renouer avec mes premiers amours musicaux : la chanson et la pop music. Sortir de cette zone jazz, que je connais bien, fut un challenge enrichissant. Je suis heureux de vous dévoiler une nouvelle facette de ma musique. Tout au long du processus de création, audace et sincérité ont été les maîtres mots ». Maher Beauroy
27 mars 2024

Auster Loo Collective présente « Auster Loo Collective »

Auster Loo Collective révèleront leur nouvel album (sous la direction de Simon Leleux) à l'occasion de sa sortie le 26 avril 2024 chez Igloo Records / Socadisc. Cet opus sera présenté le mercredi 22 mai 2024 sur la scène du Studio de L'Ermitage lors d'un concert de lancement exceptionnel. Auster Loo Collective insuffle un vent nouveau sur la scène des musiques acoustiques et improvisées en Belgique. Au sein du collectif, les musiciens se donnent le défi de mettre leurs parcours au service d'un langage musical nouveau. Sous la direction artistique de Simon Leleux, ils partent à la recherche d’horizons inexplorés. Explorateur versatile, ce percussionniste belge développe depuis plusieurs années des propositions musicales singulières qui tentent de trouver le lien juste entre le calque sensible d’un cheminement personnel et celui de langages musicaux d’une diversité surprenante. Auster Loo Collective est composé de : - Simon Leleux : percussions et composition - Lydie Thonnard : flûtes et chant - Shahab Azinmehr : setar et chant - Bao Sissoko : kora et chant - Aki Sato : koto, shamisen et chant - Vincent Noiret : contrebasse - Célestin Massot : piano - Osvaldo Hernandez : percussions et chant L'album : Fruit d'une alchimie unique entre l'exploration et la création de ponts sonores, il en résulte un univers singulier. Chaque musicien apporte sa touche unique, créant un son original qui mêle la subtilité caractéristique du koto aux mélodies enjouées de la kora d'Afrique de l'Ouest, le piano et la contrebasse, la flûte et le setar iranien, les percussions et les voix. L'album est un récit en huit chapitres qui témoigne de la rencontre de huit musiciens venant de différents coins du monde et profondément ancrés dans une culture musicale. Se nourrissant de ces racines profondes, ils ont fait émergé de leurs échanges des compositions nouvelles et uniques, guidés par un esprit libre qui embrasse la singularité de chacun. Des mélodies poignantes et oniriques alternent avec des compositions rythmées et pleines d'énergie sur cet album qui sortira en avril 2024 chez Igloo Records. Auster Loo est à l'origine un duo composé de Simon Leleux, spécialiste des percussions à doigts (doholla, bendir) et de la flûtiste Lydie Thonnard (flûtes, voix). Leur passion commune pour le rythme et l'improvisation s'est nourrie de leurs rencontres avec des musiciens de tous horizons. Auster Loo Collective s’inscrit dans la continuité de ces rencontres. Avec la sortie de cet album, Auster Loo ouvre un nouveau chapitre de son existence.
27 mars 2024

Kyab Yul-Sa présente « Murmures d’Himalaya »

Le trio Kyab Yul-Sa, lauréat du Prix des Musiques d’Ici 2021, révèlera "Murmures d'Himalaya" son nouvel album à l'occasion de sa sortie le 26 avril 2024 chez Nangma Prod / Inouïe Distribution. Cet opus sera présenté le jeudi 23 mai 2024 sur la scène du Studio de L'Ermitage lors d'un concert de lancement exceptionnel. Son premier single « Gangkar » sera disponible le 15 mars 2024 sur toutes les plateformes. Initié par l’artiste tibétain Lobsang Chonzor, cœur battant de cet ensemble singulier, Kyab Yul-Sa puise son identité dans la musique tibétaine traditionnelle. A la fois chanteur et musicien, Lobsang Chonzor parcourt depuis plus de vingt années les répertoires traditionnels tibétains laïcs et religieux, qu’il donne à entendre au public lors de concerts solo mettant en lumière une maîtrise parfaite d’exécution et une étonnante modernité artistique. Kyab Yul-Sa est un trio musical né en 2015 et composé de : - Lobsang Chonzor : voix, luth tibétain dranyen, tympanon gyumang - Margaux Liénard : violon, hardanger d’amore, bouzouki - Julien Layahe : zarb, tombak, et autres percussions L'album : Murmures d'Himalaya est avant tout une échappée, un périple dans des contrées lointaines : des paysages tantôt mystérieux, tantôt captivants ou contemplatifs, évoqués par les mélodies et les rythmes venus d’ailleurs, mais également par des vidéos et de la matière visuelle, en soutien au propos musical. Murmures d'Himalaya est l’occasion de découvrir la culture tibétaine avec Lobsang Chonzor, et d’ouvrir une porte vers d’autres horizons portés par Margaux Liénard et Julien Lahaye. Les héritages musicaux et visuels des 3 artistes reflètent un univers envoûtant que l’universalité de la musique et la contemporanéité des compositions transcendent. Le trio : Dans Kyab Yul-Sa, Lobsang Chonzor s’associe à 2 exilés musicaux qui se sont approprié des musiques « d’ailleurs » (Scandinavie, Europe du Nord, Iran). Ensemble, ils transcendent les fondements de la musique tibétaine traditionnelle en lui apportant des arrangements nouveaux, inspirés de langages musicaux qui se répondent et s’enrichissent. Sur leur terre commune qu'est la musique, les musiciens offrent à la tradition tibétaine un renouveau musical au timbre métissé et unique.
27 mars 2024

Erwan Menguy Quartet présente « SPI »

Erwan Menguy Quartet révèlera « SPI », son nouvel album à l'occasion de sa sortie le 29 mars 2024 chez Klam Records / L'Autre Distribution. Le single « A 10 » sera disponible le 8 mars 2024 sur toutes les plateformes. Erwan Menguy, flûtiste reconnu à l'international, lance sa première création éponyme. En leader du quartet, il choisit de s'entourer d'instruments à cordes pour un travail très acoustique, à l'image des formations de bluegrass ou des ensembles de musique de chambre, sur un répertoire issu de ses compositions. Pour cette nouvelle création scénique et phonographique, il s'associe à trois talentueux musiciens avec lesquels il travaille depuis de nombreuses années - Erwan Bérenguer à la guitare, Kevin Le Pennec au cistre et Hugues Lassere à la contrebasse - avec l'envie de les réunir au sein d'une formule plus étoffée, offrant de nouvelles possibilités d'accompagnement, et permettant d'aborder différemment le travail d'écriture et d'arrangement.   « Le propos artistique se veut très acoustique, se rapprochant d'une musique folk américaine, où la flûte en bois se positionne en leader, telle une voix, entourée d’un trio de cordes harmoniques et rythmiques. Le choix des instruments est délibéré, favorisant la démarche acoustique, et s'inspirant - d'une certaine façon - de l'équilibre naturel des timbres au sein des quatuors à cordes ou ensembles de musique de chambre. Cette volonté artistique fait suite à un travail passionnant sur la notion de ''projection sonore'', sur la faculté à ''placer'' les sons au sein d'un ensemble, et l'adaptation requise en fonction de l'écriture d'une pièce. Une partie du répertoire s'affranchit des carrures musicales habituelles occidentales, par le jeu de superpositions au sein de rythmes asymétriques, mais aussi par le rapport qu'entretient le thème ''lead'' à cet accompagnement. Ici, chaque musicien s'inscrit dans une relation très ''organique'' et énergique à la musique et à son instrument, incontestablement liée à l'importance majeure de la danse dans leurs parcours respectifs. Dans cette idée, l'objectif est de permettre au spectateur d’entendre les moindres détails du jeux des musiciens et de la sonorité intrinsèque des instruments, rendant audible les craquements, les frottements, et tout ce qui rend la musique plus vivante, dans un travail d’arrangement imaginé dès la phase de composition, et où les parties instrumentales s’équilibrent acoustiquement et naturellement, là où les arrangements se veulent parfois très rythmiques et où chaque instrument exécute une séquence minimaliste et obstinée d’un même puzzle. » Erwan Menguy
11 mars 2024

Amina Mezaache & Maracuja présentent « Vortex »

Amina Mezaache & Maracuja révèleront "Vortex" leur troisième album à l'occasion de sa sortie le 26 avril 2024 chez Veston Léger / Inouïe Distribution. Cet opus sera présenté le jeudi 16 mai 2024 sur la scène du Studio de L'Ermitage lors d'un concert de lancement exceptionnel. Leur premier single « 6 Bémols » est disponible depuis le 9 février 2024 sur toutes les plateformes. Amina Mezaache & Maracuja est composé de : - Amina Mezaache : flûtes et compositions - Yoan Fernandez : guitares - Fabien Debellefontaine : sousaphone et flûte - Jonathan Edo : percussions Les artistes invités sur l'album sont : - Simon Deslandes : trompette et bugle (titres 1 et 7) - Florent Sepchat : accordéon (titres 1 et 9) - Edgar Sekloka : rap (titre 6) Vortex : tourbillon de création et d'interactions Vortex se veut le reflet de notre époque, pleine de turbulences et d’éléments en fusion, d’énergies qui circulent, s’entrechoquent et se contaminent. Après plus de 10 ans d’expérimentations et d'aventures, ce 3e album apporte un vent nouveau dans l'histoire de Maracuja. Grande voyageuse et passionnée de rencontres musicales, Amina Mezaache, que l’on a récemment entendue aux côtés de Julien Coriatt, Sonny Troupé, ou encore Chano Domingues, Hamilton de Holanda et Itiberê Zwarg Orquestra Familia, nous livre un carnet de voyage singulier, nourri d'hybridations entre ses racines africaines, son amour pour les rythmiques brésiliennes et son attachement au jazz toujours en mouvement. Vortex est traversé par un foisonnement d'ambiances et de couleurs, qui évoquent tour à tour la danse, le nomadisme, les voyages intérieurs, les paysages psychédéliques, les atmosphères brumeuses et impressionnistes.. Dans ce 3e album, Maracuja étoffe sa palette sonore en lui ajoutant le son profond de la flûte peule, les timbres de la trompette et du bugle de Simon Deslandes et l'accordéon de Florent Sepchat, qui s'entrelacent joyeusement dès le début de l'album. Très attachée aux mots et à leurs résonances, Amina a choisi d'inviter le rappeur et poète Edgar Sekloka, qui livre un texte puissant et évocateur sur le titre Sirocco. Enfin, le disque s'achève sur un hommage délirant au génie brésilien Hermeto Pascoal, créateur insatiable et grand inspirateur du groupe.  
19 février 2024

Los Guayabo Brothers présentent « PsychoTropical »

Los Guayabo Brothers révèleront  "PsychoTropical" leur nouvel album à l'occasion de sa sortie le 5 avril 2024 chez Los Guayabo Brothers / Inouïe Distribution. Cet opus sera présenté  le vendredi 2 mai 2024 sur la scène du Studio de L'Ermitage lors d'un concert de lancement exceptionnel.   ➡️ Leur premier single « Fango » sortira le 16 février 2024 sur toutes les plateformes.  ⬅️ Les compositions originales de Los Guayabo Brothers s’inspirent du folklore colombien, percussions et flûtes organiques à la Totó La Monposina rencontrant guitares, synthés et cuivres psychédéliques à la Pink Floyd ou Ondatrópica. Le groupe Los Guayabo Brothers est composé de : - Juan Pablo Álvarez : guitare électrique, choeurs, percussions - Arnulfo Carazo : voix lead, guitare acoustique, synthétiseurs - Iván Hernández : alegre, congas, choeurs - Álvaro Olmos : basse, choeurs - Rodrigo Peña : tambora, bombo leguero, batterie - Camille Floriot : trompette, gaita hembra, choeurs - Gabriel Ray : trombone, gaita - Olga Pavía : clarinettes (feat. "El Francer") - Los Gaiteros de San Jacinto (feat. "El Mohán") L'album :  "PsychoTropical" est un véritable voyage musical qui mélange habilement les sonorités traditionnelles latino-américaines avec des touches modernes et psychédéliques. Les morceaux sont à la fois entrainants et contemplatifs, tout en offrant une richesse harmonique et rythmique qui vous fera voyager vers des horizons musicaux inexplorés. Voici un vaste éventail des sujets abordés : tout d’abord la fête simple et déjantée (La Conjuntivitis) ; les répressions tristement habituelles depuis 2020 lors des manifestations festives (Folkloriptica) ; des sujets sociaux comme l’esclavage moderne (La Cumbia Libertaria) ou encore le conflit armé colombien (Fango). Los Guayabo Brothers abordent de façon plus introspective leur identité colombienne (Origins) et évoquent aussi leur culture française d’adoption (El Francer). Les concerts : 20/04 Le Taquin - Toulouse (31) 02/05 Lancement PsychoTropical - Studio de l’Ermitage -Paris (75) 01/06 Festival Papillonez - Gaillac (81) 28/06 Festival Sons Au Fil de L’Eau - La-Chapelle-Saint-Mesmin (45) 29/06 Pollux Asso - Saint-Benoit-de-Carmaux (81) 09/07 Cri’Art - Auch (32) 12/07 Festival Tropical Pressure - Porthowan (UK) 30/07 Mardis de l’Été - Carcans-plage (33)
16 février 2024

Claudia Meyer présente « La Negra »

Claudia Meyer révèlera "La Negra - Tribute to Mercedes Sosa, The voice of Latin America" son nouvel album à l'occasion de sa sortie le 22 mars 2024 chez Kobbi Prod / InOuïe Distribution. Cet opus sera présenté le jeudi 25 avril 2024 sur la scène du Café de la Danse lors d'un concert de lancement exceptionnel. Le premier single "La Maza" est disponible depuis le 26 janvier 2024 sur toutes les plateformes. Cet album est tiré du spectacle musical. Le caractère original et innovant de l’angle choisi par Claudia Meyer est de faire revivre l’artiste et de redécouvrir l’oeuvre et l’itinéraire d’une femme internationalement connue pour sa voix, son engagement, ses succès et les différentes étapes de sa vie d’artiste et de femme. Elle est “la voix du peuple silencieux”. Ce disque comprend deux duos : un exceptionnel avec Mercedes Sosa, et un avec Maurane, auquel l'album est dédié. Un mot sur Mercedes Sosa : « Mercedes Sosa est la voix qui m’a influencée, elle m’a emportée dans son histoire et j’ai plongé dans sa musique. Bien que n’étant pas sud-américaine et que l’espagnol ne soit pas ma langue maternelle, j’ai été saisie et happée par cette culture, sa musicalité et bouleversée par la puissance de sa voix riche en émotions. J’ai été sensible à son histoire, à sa vie de femme, à son engagement auprès des plus démunis et à l’immense interprète qu’elle fut. Elle a toujours fait partie de mon itinéraire musical, je la chante depuis mon adolescence et lui ai rendu hommage sur mes deux albums précédents, Azul et Fuego. Je suis très émue et heureuse de faire revivre sa musique sur scène, et sur l’album “La Negra”. » Claudia Meyer L'album : Cet album et le spectacle proposent un mélange de tradition et de modernité, revisités par Claudia Meyer, accompagnée de Marc Benabou “Marquito” aux percussions. Tout en restant fidèle aux versions originales, ce duo apporte une touche personnelle et colorée en insérant des instruments ethniques tels que le charango, le cuatro et particulièrement le bombo (tambour andin) qui était l’instrument traditionnel que jouait Mercedes Sosa sur scène. L’album est à l’identique du spectacle, le parti pris de proximité et d’intimité d’un duo comme l’était le plus souvent Mercedes Sosa avec son guitariste Nicolas Brizuela.
31 janvier 2024